Nous rentrons un peu plus dans le vif du sujet… Nous quittons nos terres connues Belges… et surtout nous commençons le bivouac. Fini le dodo dans un bon lit tout chaud, nous voici sous la tente en autonomie. Ça commence petit… 3 jours. Il faut donc s’organiser un peu plus pour se nourrir, boire, mais aussi pour se laver.

C’est aussi le moment où il va falloir commencer à calculer pour que nos lieu de départ et d’arrivée soient accessibles en transport en commun. Ici, nous allons devoir faire 8 km le dernier jour pour rejoindre une gare.

Jour 6: Vielsalm – Grüfflingen

Vielsalm

Gare

Grüfflingen

Bivouac

Distance22,1 km
Dénivelé420 m
Difficulté2/5
Date2 juillet 2021

Après un petit trajet en train, il ne faut pas trainer, nous devons avancer dès ce premier jour. Mais avant tout… il faut pallier un petit oubli, la crème solaire. Et hop, on démarre.

Concrètement, à la sortie de Vielsalm, il faut monter. Mais après le parcours est plutôt facile. Nous entrons dans les forêts d’Ardenne sous un ciel bleue.

A mi-parcours, Nous croiserons un autre randonneur qui se trouve être l’un des bénévoles qui se charge du tracé du GR5. Il nous parlera aussi de Welcome to my Garden, concept auquel on accroche bien. Proposer gratuitement son jardin pour les randonneurs et leur tente.

Le lieu d’arrêt n’est pas défini. On marche, dès que la fatigue s’installe et qu’on a trouvé un coin sympas, on pose notre tente.

Sentant quand même que nous arrivons sur la fin en passant à Grüfflingen, nous profitons des habitations pour refaire un petit stock d’eau pour s’hydrater mais aussi se laver, cuisiner,… Sur la carte, nous devrions passer près d’un point d’eau qui nous permettrait de nous laver… malheureusement on est loin d’avoir quelque chose de correct. Nous continuons donc notre chemin pour trouver un endroit ou poser la tente.

Arrivée en haut d’une dernière cote, l’endroit s’y prête parfaitement. Vue magnifique et entourée de myrtille pour le petit déjeuné. L’orientation est idéale pour profiter au maximum du levé de soleil. Quoi de plus beau que d’être au milieu d’une forêt en harmonie avec la nature.

Petit couac: Nous allons manquer d’eau. Malgré avoir tout recharger le soir avant de quitter les dernières maisons, c’est très limite. D’autant plus que le lendemain, nous avons une petite trotte avant d’arriver aux premières maisons. Conclusion, nous allons prévoir des poches d’eau. Ainsi en journée, vide elle ne prennent pas de place. Mais cela nous donne une capacité d’eau supplémentaire entre les dernières habitations le soir et les premières le matin.

Jour 7: Grüfflingen – Dahnen

Grüfflingen

Bivouac

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est steps.png.

Dahnen

Bivouac

Distance23,3 km
Dénivelé320 m
Difficulté1/5
Date3 juillet 2021

Parcours très facile et même globalement descendant. Mais on sent les 22,1 km de la veille, ainsi que la très mauvaise qualité de mon sac de randonnée (il faudra changer pour la suite du GR5).

Nous arrivons au Luxembourg, dans une zone sans civilisation et sans bruit. Ça fait du bien de ne pas entendre le bruit citadin, des voitures…

La fin du parcours se fait le long de l’Our, nous espérons donc pouvoir bivouaquer le long de l’eau. Malheureusement le fond de la vallée est plutôt escarpé et les places pour poser une tente difficile à trouver.

3 problèmes:

  • pendant un court instant j’ai de grosses crampes au ventre
  • nous ne trouvons pas de place pour se poser
  • la réserve d’eau est bientôt épuisée

Au passage d’un camping, nous hésitons à nous arrêter… et puis finalement on continue. La solitude au milieu de la forêt l’emporte sur nos quelques problèmes. Mais on sent que c’est la fin… madame ne dit plus un mot 😉

Encore quelques kilomètre et nous arrivons finalement dans une petite clairière au bord de l’Our, où il est possible de poser sa tente.

Ça fait du bien de se poser, de se laver dans la rivière, de manger… Se pose toujours le problème de l’eau potable pour boire… on arrive à sec. Et encore ce soir, la civilisation, c’est pas pour tout de suite.

Une bonne nuit de sommeil, quelques goutes sur la tente. On est pas encore tout à fait prêt en cas de vrai grosse drache, mais on s’organise.

Jour 7: Dahnen – Clervaux

Dahnen

Bivouac

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est finish.png.

Clervaux

Gare

Distance13,2 km
Dénivelé310 m
Difficulté1/5
Date4 juillet 2021

Dernier jour… moins de kilomètres et horaire de train à respecter pour rentrer.

Le dos et mon sac maudit me fait mal. Nous économisons l’eau et allons remplir l’une de nos gourdes avec de l’eau qui ruissèle, on est au bout de nos réserves.

Les paysages sont magnifiques, au milieu de la forêt sans personne.

Malheureusement, nous devons quitter le GR5 au bout de 5 km et faire plus de 8km sur un autre GR pour rejoindre la gare de Clervaux… 8km qu’il faudra faire dans l’autre sens pour retrouver le GR5. Et cette partie de la randonnée est plutôt moche… on se rapproche des villes, du bitume, et la fatigue se fait sentir.

La fin sera d’ailleurs à l’arrache. Le parcours s’éternise et le timing devient serré. Heureusement, nous allons être guidé vers le bon chemin qui longe les rails dans la forêt au bord de la ville… s’est le chemin le plus direct pour arriver à la gare à pied. Au moins, on aura pas attendu le train.

A retenir

Il nous faut:

  • 1 nouveau sac de randonnée pour monsieur
  • des poches d’eau pour avoir une plus grande réserve le soir

Et surtout, il faut… profiter un maximum de la nature qui nous entoure, elle est précieuse, tellement belle, respectons-la.

Étape suivante

Juillet 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.