Trouver un bon endroit pour le bivouac

Tu as décidé de partir à l’aventure, de faire un voyage à vélo ou à pied? Tu souhaites t’arrêter en bivouac pour la nuit? C’est pas toujours facile de trouver le bon endroit… je te livre mes secrets.

Un bivouac est un campement sommaire, temporaire et léger qui permet à une ou plusieurs personnes de passer la nuit dans un milieu sauvage (forêt, montagne, désert…) ou lorsque les conditions météorologiques l’imposent.

Wikipédias

Le bivouac se fait donc à partir du coucher du soleil, jusqu’à son lever, c’est à dire la nuit uniquement.

Mise en garde: Le bivouac n’est pas toujours autorisé… vérifie bien les règles en vigueur dans le pays où tu te situes.

Dans les réserves naturelles, il est interdit de poser sa tente… respecte ces lieux qui abritent souvent une biodiversité rare qu’il faut protéger… il y a plein d’autres endroits.

Parfois, il y a aura des zones aménagées pour le bivouac.

Voici ce à quoi faire attention pour trouver la zone de bivouac idéale… mais malheureusement, ça ne marche pas à tous les coups.

L’important est de sentir l’endroit. Si tu as un doute… c’est que c’est pas le bon… passe ton chemin.

Au fil de la journée, on sait de manière de plus en plus précise la zone où nous allons poser notre tente. Il est alors possible de commencer par repérer sur la carte certaines informations bien utiles…

J’ai fais une page spécifique pour en savoir plus sur comment bien utiliser les topos et GPS:

Les déchets

La première règle qui pour moi est la plus importante lors du bivouac:

Laisser l’endroit plus propre que quand tu es arrivé.

OK, ça n’a rien à voir avec le sujet qui nous intéresse “trouver un bon endroit pour le bivouac”… mais c’est assez important que pour en parler ici.

N’oublie jamais ton sac pour les déchets. Et quand il y a des déchets qui trainent, n’hésite pas à les ramasser.

Les points importants pour un bivouac avec une tente

Relief du terrain

Tu veux poser ta tente en pleine nature? Alors la base, c’est de trouver un petit carré de terre qui soit plutôt plat. Ça parait plutôt bête… mais quand on se retrouve le long d’une falaise, dans la montagne où les deux cotés du flan sont en pente forte, c’est pas toujours évident de trouver un endroit.

Dès la zone ciblée pendant la journée, tu pourras utiliser les courbes de niveaux pour voir si c’est jouable d’y mettre une tente. Cela donne déjà une bonne indication.

Petite précision tout de même… Évite les zones trop plates… en cas de forte pluie, l’eau doit pouvoir s’écouler et ne pas stagner sous la tente.

Si malgré ça, l’endroit est en légère pente…

Place bien la tête sur le haut de la pente et les pieds sur le bas. Cela évite d’avoir la tête en bas ou de rouler dans la tente.

Cours d’eau

Un cours d’eau, ça donne toujours envie… possibilité de se baigner et en général, il y a des zones sans relief autour.

Mais attention, en cas de forte pluie… la rivière pourrait sortir de son lit. Avoir un œil sur la météo peut donc être utile

Privilégier les zones un peu à l’écart du cours d’eau et un peu plus en hauteur.

Point d’eau

Avoir de l’eau à l’endroit du bivouac, c’est pas mal… une rivière, un lac. Ce sera très utile pour se laver, se baigner, faire la vaisselle, laver son linge. Lors des voyages, l’un des points difficile, c’est l’eau. Entre la fin de journée et le matin, il faudra avoir assez d’eau pour:

  • boire
  • se laver
  • faire la vaisselle
  • (laver son linge)

Nous comptons minimum 7l pour 2 personnes… 7l qu’il faudra donc transporter entre le dernier point d’eau/maison et le lieu de bivouac. C’est beaucoup.

C’est pourquoi, avoir une source d’eau à proximité du bivouac peut être vraiment intéressant.

Sur la carte, repère les cours d’eau et lacs qui pourraient être des points intéressants pour passer la nuit.

Abris/Aire de pic-nique

Tu trouveras très souvent différents abris en forêt… cabane, belvédère et autre.

Ces abris peuvent être un réel plus pour préparer son repas au sec ou se réfugier si le temps devait se gâter.

Quand j’avais 20 ans, je ne prenais pas du tout en compte ce critère… aujourd’hui à 35 ans (au moment d’écrire ces lignes), j’aime pourvoir m’assoir sur un banc pour manger et être au sec en cas de pluie.

Un abri c’est bien, mais il doit être à un bon endroit. Ici au bord d’une route (certes pas fréquentée), les voitures me réveilleront toute la nuit.

Une aire de pic-nique… c’est top pour placer une tente et y passer la nuit.

Pas trop près de la poubelle tout de même… celle-ci pourrait attirer les petites et plus grosses bêtes…

La table sera idéale pour le souper et le petit déjeuner le matin.

Végétation au sol

Placer sa tente ne peut se faire n’importe où… vérifie la végétation au sol…

Les ronces, c’est pas une bonne idée sauf si tu veux faire de ta tente une passoire 😉

Arbres en bonne santé

Pour une question de sécurité, il est primordial de vérifier l’état des arbres à l’endroit où tu poses ta tente. Un arbre malade peu tomber à tout moment et sera d’autant plus fragile si le vent se met à souffler ou la pluie à tomber.

Trouver une zone sans végétation au sol et avec des arbres sains autour.

Épicéa et scolytes

J’en viens à l’un des gros problèmes de notre forêt actuelle… les épicéas attaqués par le scolyte. Le problème est tel que j’en est fais une page rien que sur le sujet.

Personnellement, j’évite les épicéas, même si ceux-ci paraissent sains.

Ne prenez aucun risque, un arbre peu tomber à tout moment.

Ne pense même pas mettre ta tente dans cette prairie! –>

Petits insectes

Avant de poser ta tente… reste un peu sur place. Prends le temps de te poser et de te ravitailler.

S’il y a à proximité une concentration importante de fourmis, moustiques, guêpes… il sera toujours possible de continuer son chemin et trouver un autre endroit.

Route

Éviter les routes, c’est plus pour le confort personnel.

Se réveiller en entendant les oiseaux chanter plutôt que le vrombissement des moteurs, c’est aussi pour ça que j’aime le bivouac.

Prairie

Une prairie, c’est accueillant, de la place pour poser sa tente, c’est lumineux… mais attention… une prairie, c’est aussi un agriculteur qui peut débarquer à n’importe quel moment. Au-delà de la confrontation avec celui-ci, c’est surtout le danger que cela représente.

Un agriculteur qui arrive avec son tracteur dans sa prairie ne s’attend évidemment pas à y trouver des campeurs… et une tente verte de 85cm de haut, c’est pas très visible. Si tu décides de te mettre dans une prairie, ne place jamais ta tente à l’entrée de celle-ci. –>

Préfère le bord de la prairie.

Un agriculteur n’ira a priori pas immédiatement raser le bord avec son tracteur, ce qui te laissera le temps de réagir et montrer ta présence.

Plan B

Tu n’es pas encore convaincu par le bivouac et des craintes persistes? Dans ce cas tu opteras probablement pour un camping… mais laisse moi te faire découvrir une autre options… WelcomeToMyGarden.

Ce site recense les personnes qui sont prêtes à t’accepter dans leur jardin voir même à te laisser prendre une douche et utiliser les sanitaires… C’est donc un intermédiaire entre le camping et le bivouac. Le hic, c’est qu’il faut en avoir là où on passe 😉 –> Très bien développé en Belgique où le bivouac est interdit.

Shopping cart
There are no products in the cart!
Continue shopping