Comment s’orienter et avoir les bonnes informations?

Tout est prêt et le jour du départ approche. Partir à l’aventure ou randonner nécessite forcément de pouvoir s’orienter et d’avoir quelques informations… On cite très souvent les indispensables (et vieillissantes): carte et boussole.

À côté de ces deux objets, il y a:

Topos-guides

GPS

Application: OsmAnd

Carte et boussole

Pour trouver son chemin, on peut utiliser la bonne vieille carte et la boussole. Ça reste un peu archaïque, mais c’est infaillible… enfin… il faut savoir lire une carte et utiliser une boussole. Si ce n’est pas ton cas, il y a des clubs d’orientation qui pourront t’apprendre à le faire 😉

Je ne vais donc pas trop m’attarder.

Les topos

Tu connais certainement les topos. Ce sont des guides reprenant toutes les informations sur un itinéraire bien particulier.

Quelles informations ?

  • historique
  • les endroits où manger, boire, dormir, s’informer, …
  • transports en commun
  • carte
  • trace avec ces variantes
  • distance
  • dénivelé
  • difficulté

En clair, un travail de dingue a été fait pour que ce topo soit le plus complet possible, qu’il te permette d’avoir toutes les infos nécessaires et qu’il soit quasi auto suffisant à ton voyage.

Ce sont aussi parfois des récits de voyage passionnants.

Inconvénient

Le topo suit un itinéraire précis et se présente sous la forme d’un petit guide. Il faut donc 1 topo pour chaque itinéraire que tu souhaites emprunter. Cela peut vite devenir lourd et encombrant si le trajet est long.

Les topos les plus connus

Pour la randonnée

Il y a bien évidemment les topos des sentiers de Grande Randonnée (GR)

Voyage à vélo

La plupart des topos existants suivent les voie vertes locales ou les Eurovélo… ces itinéraires qui traversent l’Europe dans toutes les directions. Tu trouveras sur leur site les topos de chaque Eurovélo (quand ils existent). Avec un peu de recherche sur le web, tu trouveras de nombreux témoignages et guides sur ces itinéraires très populaires.

GPS

Le GPX pour te guider

La grande majorité des sites qui te parleront de voyage à vélo et qui présentent des itinéraires, fournissent également la trace du trajet, généralement, sous format .gpx. Ce fichier pourra être lu par un GPS ou ton téléphone.

Il y a quelques fichiers GPX sur mon site. Mais tu peux aussi décider de créer ton propre itinéraire et générer le fichier GPX ensuite.

Ce fichier, contrairement aux topos, ne représente que l’itinéraire. Il y a donc les informations sur le parcours, la distance, les dénivelés,… tu pourras lire ce fichier avec ton GPS et te laisser guider. C’est facile et pratique (quand ça ne tombe pas en panne).

Mais rien d’autre. C’est alors à toi de chercher les autres informations que tu as besoin… où dormir, lieux d’intérêt, point de vue, parc naturel,… Tu dois construire ton topo toi-même. L’avantage est donc que tu peux aller où tu veux… c’est toi qui décides, mais il y a un peu de boulot. N’est-ce pas aussi ça, le plaisir de la préparation de voyage ?

OsmAnd

Avec les informations d’OsmAnd

OsmAnd est une application de carte du monde hors ligne basée sur OpenStreetMap (OSM). Elle permet de planifier des itinéraires et d’enregistrer des tracés GPX sans connexion Internet. Les cartes sont téléchargeables et tu seras guidé jusqu’à ta destination en fonction du mode de déplacement choisi (voiture, pied, vélo,…)
OsmAnd est une application open source. Elle ne collecte pas de données utilisateur.

En gros, c’est ton GPS opensource sur smartphone. Les informations reprises sur les cartes sont créées par la communauté et donc aussi en constante évolution. Et c’est gratuit.

Quelles informations peut-on afficher sur la carte?

Ci-dessus déjà un bel aperçu.

Tu as donc vite compris l’intérêt ! Avec cet outil, il n’est plus possible de se perdre, tu trouveras toujours des transports, de la nourriture et même un point d’eau potable pour t’abreuver. Lors de l’une de mes expéditions, je cherchais à remplir mes gourdes. Un tour sur l’application pour me rendre compte qu’il y avait un point d’eau potable à quelques mètres d’où j’étais.

OsmAnd peut également être très utile pour trouver un endroit où faire du bivouac au sec… Dans nos régions, il y a de nombreux belvédères et autres abris. Ils sont tous renseignés sur l’application et peut-être que tu en découvriras un sur ton chemin. Et parfois, ça vaut le coup de marcher encore un peu, car une table de pic-nic est renseignée sur la carte un peu plus loin.

Quoi utiliser ? Et quand ?

Personnellement, j’ai toujours une boussole avec moi. Ça peut servir, mais ne l’utilise quasi jamais.

En général, j’aime bien m’inspirer des topos, voir de les suivre entièrement. Ces topos ont été créés et pensés pour utiliser le chemin le plus adapté, le plus sécurisant et passant par les meilleurs endroits. Alors pourquoi se casser la tête à refaire ce travail.

Si je décide de sortir des sentiers battus, je crée ma propre trace et utilise un GPS pour me guider.

Dans tous les cas (Topo ou GPS), j’ai avec moi mon smartphone avec dessus la trace. L’application OsmAnd pourra toujours servir pour avoir quelques informations utiles non présentes dans le topo (point d’eau, par exemple), ou pour me guider en cas de panne GPS.

Par contre, je n’utilise jamais l’application OsmAnd seule… utilisé en permanence, cela boufferait la batterie du smartphone en un rien de temps. Je l’utilise quand c’est utile… comme complément d’information.

Shopping cart0
There are no products in the cart!
Continue shopping