Alsace – Liège: Étape 2 d’un voyage à vélo

Nos quittons notre petit nid douillet parmi les moustiques pour prendre le petit déjeuner un peu plus loin…

Il fera chaud, très chaud … la canicule se renforce. Nous décidons donc de changer nos plans de départ. Voici notre programme pour les jours à venir:

  • Nous allons nous lever tôt (7-8h) pour rouler le matin (avec une petite pause collation en milieu de matinée).
  • Faire une pause à midi pour dîner,
  • Rouler encore un peu
  • Avant de trouver un endroit chouette pour se protéger des chaleurs du début d’après-midi. Nous allons y rester plusieurs heures. Faire une sieste et idéalement se baigner et se laver.
  • Reprendre la route quelques heures
  • Souper
  • Rouler encore et profiter de la fraicheur du soir.

Première pause casse-croute devant la cathédrale de Speyer avant de reprendre la route.

La pause pour dîner se fera à Altrip juste après les courses de la journée.

Pour la pause de l’après-midi de ce premier jour, nous nous arrêterons près d’un lac pour goûter se reposer et se rafraîchir (se laver en même temps). Le lac se situe à la sortie de Mannheim dans un endroit plus tranquille. Ça fait du bien de se rafraîchir, se baigner et de goûter.

Même si le fléchage est irréprochable et l’itinéraire sécurisant, la traversée des grandes villes (Speyer, Mannheim) n’est pas toujours facile. La circulation, la ville, le monde, les voitures, ne sont pas des éléments où je me sens bien. Mais cela permet de varier les plaisirs et de mettre de l’animation dans un parcours qui pourrait être monotone.

Le trajet est toujours aussi plat et après avoir dépassé les 100 km sur le compteur (on est fier et on fait une photo pour l’occasion), nous décidons de trouver un endroit pour dormir.

Finalement, nous allons nous poser après 6h41 de vélo sur l’une de ces digues qui nous aura séparé du Rhin pendant toute la journée. Pas de routes dans le coin (ni de moustiques). En hauteur, nous avons une vue imprenable autant à gauche, qu’à droite sur la faune du coin…

C’est décidé, nous y posons nos affaires et la tente.

Un endroit parfait pour profiter d’une bonne tisane et de quelques moments de détentes avec un massage…

Petit conseil:

N’oubliez pas les moments de détente. Peu importe ce que vous y faites, ils font du bien au moral et permettent de changer de rythme.

La nuit, des grosses bêtes vont même se frotter à notre tente.

On dit que le 2ième et 3ième jours sont les pires… on commence à avoir mal aux fesses. Heureusement, ça va se calmer les jours suivants. Rester plus de 100km sur une selle n’est pas dans nos habitudes.

On prend le rythme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Shopping cart
There are no products in the cart!
Continue shopping