On y est, c’est la période où quand tu pars et que tu rentres du boulot il fait noir. Que ce soit pour le vélotaff, une petite balade nocturne ou un entrainement quotidien, un éclairage devient indispensable.

Tu le sais maintenant, je tiens particulièrement à l’environnement et à l’éthique. L’impact sur l’environnement, la pollution, mais aussi le pays de fabrication et les conditions de fabrication sont donc importantes.

Je présente ici 3 lampes de vélo made in France.

Pourquoi made in France?

Cela parait évident, mais je vais le rappeler. Le made in France (ou un pays proche –> UE), ça a de multiples avantages…

Fabriquer en France, cela veut dire créer de l’emploi en France. Des travailleurs qui consommeront aussi en France. L’argent reste donc en France et enrichit le pays et les habitants plutôt que de partir à l’autre bout de la planète.

Fabriquer en France, cela limite la pollution. Un produit n’aura pas besoin de parcourir des milliers de kilomètres pour arriver chez vous. Et ces kilomètres, c’est pas à vélo, mais plutôt en avion ou bateau.

Fabriquer en France, c’est aussi s’assurer un SAV de qualité. Les marques fabriquant en France chercheront souvent à choyer leurs clients, la satisfaction avant tout! Et surtout, on s’assure d’avoir un interlocuteur en face, ce qui n’est souvent pas le cas pour des produits venant d’Asie.

Fabriquer en France c’est exiger une certaine qualité. La durabilité du produit s’en fera sentir.

Stoots

Stoots est née d’un groupe de passionnés de sport outdoor. De là, commence l’aventure et l’évolution de la marque. Au départ fabriqué dans le Nord de la France et puis maintenant en Bourgogne, leur savoir-faire est impressionnant.

Caractéristiques

Il existe plusieurs modèles suivant votre pratique. Le plus adapté pour le vélo est le Kiska à partir de 143€

Générales

Puissance

Cette lampe va de 50 à 1000 lumens. De quoi vous éclairer en pleine forêt, dans la nuit.

Points forts

La puissance jusqu’à 1000 lumens est un atout dans les endroits les plus sombres. Si 200-400 lumens sont dans la plupart des cas déjà suffisants, en trail ou en vélo, 1000 lumens peuvent être utiles si vous vous retrouvez dans un passage très technique, dans un endroit particulièrement sombre, ou encore en spéléologie.

Le SAV! Voici mon histoire: Après de nombreuses années d’utilisation et un choc violent, ma lampe Stoots se fait écraser par une voiture. La lampe n’a rien et fonctionne toujours (malgré être passée sous la voiture… impressionnant, non?), mais le support pour la batterie n’existe plus. Je contacte le SAV pour voir ce qu’il est possible de faire. Sans détour et de manière très chaleureuse, ils me disent directement de leur renvoyer la lampe, afin de vérifier si elle est réparable. Quelques semaines plus tard, je récupère ma lampe réparée. Je n’ai dépensé que les frais d’envoi.

La qualité! Je possède la première version (la Hekla). Je l’ai depuis…déjà plusieurs années… je dirais 2015! Et elle est comme au premier jour pour une utilisation à chaque entrainement, pour les trails, et autres longues distances dès qu’il fait nuit. C’est le top du top!

Une autonomie de 15h à 200 lumens

Possibilité de régler la puissance d’éclairage avec un max à 1000 lumens.

Une batterie universelle. C’est le même format que les batteries pour cigarettes électroniques. Si vous avez un soucis de batterie, il sera donc facile d’en trouver une autre.

En image

Stoots Kiska

Beliight

Là aussi, la lampe est née d’un passionné de sport outdoor. Il fabrique au départ ses lampes pour sa consommation personnelle, et puis décide de se lancer et de les proposer à la vente. Fabriquées au pied du Mont-blanc, il existe 2 modèles en version frontale. Pour le vélo, il faudra acheter une adaptation supplémentaire à 16€.

Caractéristiques

La simple

250 lumens et 15h d’autonomie

Affiché à 60€

La double

500 lumens et 7h d’autonomie (avec un mode à 250 lumens et ses 15h d’autonomie)

Affiché à 86€

Points forts

L’ensemble des pièces plastiques sont recyclées, ou en PLA, un plastique 100% biosourcé et biodégradable

SAV. Je n’ai pas à testé le SAV, mais je n’ai aucune crainte à son sujet. Les contacts que j’ai eu avec le concepteur ont été très humains.

Son prix!

Pour la double, il y a 2 niveaux de puissance. C’est largement suffisant pour la plupart des situations en trail ou vélo.

En image

Liggoo

Le principe de Liggoo est de créer une lampe multifonctionnelle. Le couteau suisse de la lampe, elle sait tout faire et est fabriquée en Auvergne.

Présentation

Caractéristiques

Cette lampe se veut multifonctionnelle. Imaginez une lampe qui sert de lampe torche, d’éclairage vélo, de lampe frontale, de lampe à suspendre,…

Pour 44,90€, vous aurez le kit vélo et ses 2 lampes (1 arrière et 1 avant). Il faudra dépenser un peu plus pour bénéficier de toutes les fonctionnalités.

Pour 150 lumens, vous aurez 1h30 d’autonomie… c’est peu! Cet éclairage vélo est prévu pour les milieux urbains. Ne pense pas à l’utiliser en pleine obscurité dans la forêt et pour des longues distances. Pour le Vélotaff, ça fait l’affaire.

Points forts

Le coté multifonctionnel, on peut l’utiliser dans diverses situations

Le prix pour 150 lumens. Dans un milieu urbain, c’est suffisant.

En image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *