Transporter les enfants de 5 ans à…

Les enfants grandissent, et à partir d’un certain poids et d’une certaine taille, le siège bébé ou la remorque enfant deviennent trop petits…, il faudra alors changer la façon de les transporter.

A partir de 5 ans et au delà de 20kg, le transport devient moins courant et très spécifique. C’est pourquoi, je vous conseille de vous tourner vers des sites spécialisés sur la question. Autrement dit, Décathlon ne vous sera pas d’une grande utilité, vous n’y trouverez d’ailleurs pas (encore) de vélo cargo, de Follow-me ou de siège junior.


Le siège junior

C’est quoi exactement?

Concrètement, c’est la suite logique du siège bébé. Ici pas de « coque de protection », une simple assise, un dossier et des reposes pieds.

A partir de quand l’utiliser?

Le siège junior commence là où s’arrête le siège bébé, à 20 kg. D’après le fabriquant ce siège s’utilise à partir de 6 ans… ma fille en à 4,5 et a déjà ses 20 kg. Le siège bébé est trop petit, alors il est temps de passer à ce siège junior.

Restriction

Comme je l’ai déjà écrit… il n’y a pas de « coque » et la ceinture en 2 points passe autour de la poitrine de l’enfant (au lieu des 3 points pour le siège bébé). Cette précision aura son importance… l’enfant y sera moins bien attaché que dans le siège bébé. A cet âge l’enfant est sensé se tenir seul sans problèmes. Il n’est donc plus question de s’endormir sur le siège.

Ma fille a 4,5 ans. Même si elle ne fait plus de siestes depuis ses 3 ans, elle s’endort toujours dès que l’occasion se présente (train, vélo, remorque…). Pour le moment, je ne l’utilise donc que pour de petits trajets. A vous de voir le degré d’endormissement de votre enfant 😉

Installation

Il s’attache exactement de la même façon que son petit frère à fixer sur le porte-bagage. Mais attention, le poids limite du siège junior va jusqu’à 35kgvotre porte bagage doit donc être adapté pour pouvoir aller jusqu’à cette limite. Et autant vous dire que ce moyen pour transporter les jeunes enfants est moins courant. Il faudra chercher un peu et s’orienter vers des sites/magasins spécialisés pour trouver le siège et le porte-bagage adaptés.

Mon expérience. Quand l’utiliser?

C’est un système compact, vraiment pratique quand on veut partir sans s’encombrer. Avec notre bagage avant et quelques affaires pour le trajet, nous voila partis en balade.

De plus, j’ai plus facile à laisser mon vélo avec ce siège à la gare qu’un vélo cargo… :/

Pratique également en ville pour se faufiler partout.

Vous l’aurez compris, le gros avantage de ce système, c’est le poids et l’encombrement minimum.


Le Follow-Me

Bon parlons maintenant du Follow-Me,… mais par où commencer?

Le principe est simple et tous les parents en ont rêvé… pouvoir tirer le vélo de son enfant sur des portions de route ou parcours plus difficiles et le laisser rouler librement sur d’autres.

Follow-Me l’a fait et c’est génial. Vous allez comprendre.

Il existe d’autres systèmes plus courants, populaires et moins chers pour tracter le vélo de son enfant. Oui, nettement moins cher. On parle de moins de 100 euros alors que le Follow-Me est à environ 250 euros. Je ne donnerai pas d’avis sur ces autres systèmes, je ne les ai pas testés. Mais je vais tout de même expliquer pourquoi je me suis plutôt tourné vers le Follow-Me.

Pourquoi le Follow-Me et pas une barre de traction?

Je ne vous cache pas qu’avant de me lancer dans un tel achat, j’ai cherché sur le net l’avis et l’expérience des autres utilisateurs. Si vous faites un tour sur la toile, vous découvrirez rapidement comme moi à ce moment que les avis sont plutôt critiques avec les barres de tractages principalement à cause de leur instabilité. Les témoignages parlent souvent d’un vélo qui penche et ne sécurise donc pas l’enfant. Ma fille a vite peur si le vélo penche trop. Ces barres de tractage ne m’ont donc pas convaincu. Il fallait trouver un autre système plus stable, c’est comme ça que je suis tombé sur le Follow-Me.

Et là, l’avis des utilisateurs du Follow-Me est unanime,…, l’investissement vaut la peine. Voici les avantages de ce système:

  • Le système et stable et sécurisant. L’enfant se sentira en toute sécurité sur son vélo.
  • Il est possible de rouler avec un vélo accroché et sans enfant dessus, ou même avec le système installé et sans vélo.
  • Vous constaterez que le système est complété par un garde-boue protégeant l’enfant des projection de la roue arrière du parent. C’est quand même mieux.
  • Le porte-bagage reste libre, il est donc possible d’emmener des bagages mais surtout un siège-bébé avec un autre enfant.
  • Très facile d’utilisation.
  • Et ce n’est pas fini, le Follow-Me existe depuis des années… il est testé, approuvé et amélioré. Vous trouverez toutes les pièces à l’unité très facilement. Le Follow-Me est donc fait pour durer longtemps.

Je suis convaincu! Et vous?

Compatibilité avec les vélos

Le système a l’air complexe et vous vous posez sûrement la question de la compatibilité avec les vélos. Pour ça, je vous renvoie sur le site du fabricant, très bien expliqué sur le sujet.

En résumé, il n’y a que peu de choses auxquelles il faut faire attention. Le Follow-Me est accompagné de plusieurs accessoires permettant de le fixer à la plupart des vélos. Le point important est l’axe de roue arrière du vélo adulte et de la roue avant du vélo enfant. Il faudra, lors de l’achat, bien choisir les fixations qui correspondent à ces axes.

Il faudra également faire attention à quelques autres points, mais globalement, ça fonctionnera avec la plupart des vélos.

Installation

Tous les avis allaient également dans le même sens… Il faut de la patience pour l’installer. On parlait de plusieurs heures de montage… j’avais du mal à le croire! Et pourtant, c’est vrai 😉

Comptez 1 à 2 heures de montage et de réglage. Le mode d’emploi est plutôt clair, mais il faut être patient. Il faut installer chaque pièce et la régler afin qu’elle soit parfaitement adaptée à chaque vélo (adulte et enfant) et donc parfaitement stable. Le montage est long mais pas très compliqué.

Dès que tous les réglages sont faits, et l’ensemble bien monté, vous pourrez détacher le vélo enfant en 1 minute et enlever le Follow-Me du vélo adulte en 2 minutes.

Vous pouvez donc être rassurés, l’utilisation est par la suite très facile et rapide.

Mon expertise

Vous l’aurez compris, je suis totalement convaincu du système. Il est stable et facile d’utilisation.

Il me permet d’attacher le vélo de ma fille au mien en toute sécurité.

Ma fille adore le vélo, et veut en faire tout le temps. Ce système nous permet d’aller plus loin avec votre enfant et de rejoindre des portions plus intéressantes pour eux (piste cyclable par exemple) sans devoir y aller en voiture. Avec le Follow-Me, les enfants continuent de pédaler et ma fille est toute fière de faire avancer le vélo. Sur les pistes cyclables, elle pourra même rouler seule.

Restriction

Comme vous le savez maintenant, ma fille à 4,5 ans et elle s’endort facilement,… Si votre enfant a tendance à s’endormir, il faut donc faire attention. Sur le Follow-Me, pas de ceinture, aucune attache. Certes, le fait de pédaler permet de maintenir l’enfant en action et donc éveillé… mais c’est pas toujours suffisant.

Cela n’empêche pas ma fille de s’endormir 😉 Oui, Oui!

Pendant une balade avec le Follow-Me, Lou me dit: « Papa, je suis fatiguée ». Traduction: Je vais m’endormir. Nous sommes sur le chemin du retour… et j’essaye de maintenir une conversation afin de la stimuler. Je sens que petit à petit, elle nous quitte. Arrivés devant la maison, elle était en train de dormir la tête sur le guidon. Je la réveille et lui explique encore une fois qu’il ne faut pas dormir sur le Follow-Me… Elle me répond: « Je tenais le guidon, aucun problème ». Mouais :/


Le vélo cargo

Il existe une multitude de types de vélos spécialement prévus pour transporter les enfants:

Tri-porteur
Bi-porteur
Vélo Longtail

Nous avons longuement hésité. Après plusieurs semaines de réflexion et un signe de l’Univers, vous allez découvrir pourquoi nous avons choisi un bi-porteur et tout ce qu’il faut savoir à son sujet pour une bonne utilisation.

Avant de faire son choix

Témoignages

Pour commencer, je vous conseille de parcourir le net. Il y a de nombreux témoignages (le mien en fait partie maintenant ;)).

Tester

Si vous avez l’occasion de tester, c’est le top. N’hésitez pas à demander à ceux qui en possèdent autour de vous (parents de l’école, voisins,…) ils seront probablement ravis de vous conseiller et de vous laisser tester.

Pour quel usage?

La prochaine étape sera de définir votre usage. Personnellement, il va remplacer la voiture. Ce sera donc une information importante à prendre en considération pour la suite.

Pour remplacer la voiture

Le choix du vélo dépend comme je viens de le dire de l’utilisation que vous allez en faire. Pour nous, c’est clair, nous n’avons plus de voiture

Nous l’utiliserons pour:

  • les trajets de l’école
  • faire les courses
  • pour tous les déplacements vers la famille, les amis (localisés à moins de 20 km environ).
  • pour des achats plus encombrants, le bac sera bien utile pour y mettre et fixer le matériel acheté. Comme un toboggan 😉
  • Pour déposer des déchets au parc à conteneurs

Le choix: Bi/tri-porteur ou Longtail?

Le choix est difficile et l’engagement financier conséquent. Prenons le temps de bien y réfléchir.

Un vélo Longtail?

Nous avons commencé par nous intéresser à un vélo longtail d’une certaine marque (que je ne citerai pas, cela n’a pas beaucoup d’intérêt).

Pourquoi un vélo longtail?
Pour le coté compact. Un longtail, c'est un vélo classique mais plus solide et allongé. Il y a donc moins d'encombrement.
Et du coup aussi un poids moindre qu'un vélo cargo avec une boite.
Cela se conduit très facilement presque comme un vélo classique.

La marque en question nous intéresse beaucoup, le prix est également attractif, on est plutôt convaincu. On discute budget et nous rassemblons la somme en question. Nous voilà prêts à cliquer sur le bouton « Commander ».

Petite mésaventure 1: Après quelques semaines à discuter avec la marque pour poser nos questions et voir si tout allait bien, le prix est subitement passé de 2700 € à 3700 €, pour le même vélo. Le Covid et la pénurie mondiale sont sûrement passés par là. Ce n’est plus le même budget et cela nous refroidit nettement. Après contact avec la société et étant donné que nous nous intéressions au vélo avant l’augmentation, ils sont prêts à couper la poire en 2… mouais. Nous allons profiter de cette situation pour encore réfléchir un peu.

Le prix nous refroidit… un vélo longtail est grosso modo plus cher qu’un vélo cargo… alors qu’il ne s’agit que (c’est vite dit) d’un vélo allongé et renforcé. J’ai donc un peu de mal à comprendre ce prix.

Finalement, nous continuons notre réflexion… et une nouvelle mésaventure nous arrive. L’Univers nous envoie des signes

Petite mésaventure 2: Il neige, nous partons à vélo avec les enfants pour profiter de ces flocons. Malgré la remorque et le fait d’être protégés du vent, mes filles ont eu froid. La sortie familiale dans la neige a été écourtée. Mais surtout nous prenons ça pour un signe de l’Univers… Nous nous rendons compte qu’il est important que les enfants soient bien protégés. Sur un vélo en hiver, il fait froid… Étant donné que ce sera notre moyen de transport quotidien, il est important que le vélo nous permette de mettre les enfants à l’abri du vent et de la pluie. Or ce n’est pas possible sur un vélo longtail, où en tout cas pas celui qu’on avait repéré.

Du coup, on hésite… est-ce qu’un Longtail est vraiment un bon choix?

Mise en situation fictive : Nous nous imaginons avec nos enfants sur le vélo à une soirée (on imagine que c’est pour bientôt… ) ou chez des amis. La soirée est déjà bien avancée, les enfants sont fatigués. Dans cette situation, nous pensons que le vélo doit être confortable, nous devons pouvoir installer les enfants avec des couvertures et peut-être même des coussins. Ils doivent pouvoir s’endormir tranquillement… un peu comme dans une voiture. Du coup, la boite d’un vélo cargo serait bien pratique.

Pourquoi pas le vélo Longtail?
Prix élevé (plus élevé qu'un vélo cargo)
Pas à l'abri du vent et de la pluie
Confort limité

Nous nous orientons donc vers un vélo cargo. Voici encore quelques arguments en faveur du vélo Cargo.

Un bi ou un tri-porteur?

Maintenant que nous avons fait le choix d’un vélo cargo (avec une boite), il faut décider entre un bi ou un tri-porteur. Et là nous n’avons pas beaucoup hésité (un peu quand même).

Le tri-porteur a 3 roues, il parait plus stable. C’est le cas à l’arrêt! Mais concrètement, il est moins maniable. Il est également un peu plus large, ce qui le rend évidemment moins passe-partout.

Le bi-porteur, est plus proche d’un vélo classique, il est donc plus facile de le conduire dans la circulation.

Nous nous décidons pour un bi-porteur.

Avec ou sans batterie?

Le choix d’un tel vélo en version électrique ou non aura un impact non négligeable sur le budget. Vous multipliez le prix par deux et vous avez la différence entre la version électrique et non.

Pour nous, ce vélo cargo sera là pour remplacer la voiture. Il permettra de faire les trajets quotidiens pour l’école, mais aussi pour transporter des charges et notre région n’est pas toute plate. C’est pourquoi, nous faisons le choix d’un vélo avec batterie. Le but n’est pas non plus de nous épuiser au quotidien.

Nous devons aussi prendre en compte le fait que parfois, nous devons nous déplacer, même si on est pas au top de notre forme.

Une assistance électrique était donc indispensable.

Utilisation au quotidien

Petit retour d’expérience du bi-porteur

Autant vous le dire tout de suite, un bi-porteur est très stable. Certes à l’arrêt, il faut faire un peu plus attention pour ne pas pencher le vélo car sinon, le poids risque de l’emporter 😉 Mais en conduite, aucun problème, son centre de gravité très bas, fait qu’on ne sent presque pas le poids qu’il y a dans le bac.

Le bac est vraiment pratique, les enfants sont confortablement installés… presque comme dans une voiture, il peuvent jouer, colorier, se disputer,… 😉

Tester les limites: Nous avons fait le test avec madame (autour des 60 kg… je ne vais pas en dire plus), la petite (10 kg), et des bagages (10 kg). Nous atteignons presque le poids limite du bac (90 kg). En toute sincérité, on le sent à peine, le poids dans le bac n’est absolument pas un problème pour maintenir l’équilibre du vélo… bon madame doit quand même resté assise au milieu 😉 Il n’y a donc aucune crainte à avoir à ce niveau. Cela confirme donc notre choix du bi-porteur par rapport au tri-porteur.

Prise en main

Un vélo cargo n’est pas un vélo classique. Cela veut dire qu’il va falloir apprendre à utiliser le vélo cargo. Il ne s’utilise et ne se conduit pas comme un vélo classique.

Nous avons fait une sortie test… sans enfants. Et bien, c’est déstabilisant. Il faudra environ 1 semaine pour le maitriser parfaitement. Après, c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas 😉

3 thoughts on “Transporter les enfants de 5 ans à…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *