En quête d’autonomie en électricité

Cette page fait partie de l’ensemble de mes productions sur ma quête d’autonomie.

Comment arriver à une autonomie en électricité ? Question difficile qui nécessite de faire certains choix… je vais essayer de t’éclairer.

Mon autonomie en électricité est moyenne (je ne produis pas d’électricité et je suis toujours raccordé au réseau). Néanmoins, ce qui a été mis en place est simple, efficace, fait des économies, … et est accessible autant aux locataires, qu’aux propriétaires… Je m’explique…

Mais avant de commencer… Comme pour le chauffage, je rappelle ceci :

L’énergie la plus verte et la moins chère, est celle que tu ne consommes pas.

C’est donc par là que nous allons commencer… et ça tombe bien, c’est aussi mon métier. 😉

Réduction des consommations

Parlons un peu de moi… Je suis Tuteur Energie… Concrètement, j’aide les ménages en précarité énergétique à réduire leurs consommations et à augmenter leur confort dans le logement. Cette question de la réduction des consommations est donc mon quotidien.

Aujourd’hui (en 2022), avec l’augmentation des prix que nous connaissons, les médias ont déjà beaucoup couvert cette thématique. La sobriété énergétique a fait son apparition (timidement, mais ça avance !).

Cet hyper médiatisation me dérange… elle montre du doigt (comme c’est souvent le cas), le citoyen lambda… comme s’il était seul responsable. Pourtant, “Les 10 % les plus riches consomment 20 fois plus d’énergie que les 10 % les plus pauvres” (Goodplanet.info). “Les riches, se font-ils plaisir avec leur consommation d’énergie ?” (Kombini). Et encore, je ne parle pas des entreprises…

Cela ne change rien aux conseils véhiculés, qui restent de bons conseils. Le tout, c’est de les appliquer ! A mon travail, nous avons développé une page Facebook – Econhome, afin de diffuser au maximum ces conseils et tu les trouveras facilement sur le net.

  • Supprimer les veilles des appareils en les éteignant avec un interrupteur (une senseo ou une machine à laver, etc, consomment même quand elles ne fonctionnent pas)
  • Supprimer le chauffage électrique
  • Sécher son linge sur un étendoir (et pas au séchoir)
  • Éviter d’avoir trop d’appareils du froid (frigo, congélateur, climatiseur,…)
  • Remplacer toutes ces ampoules par des LED
Photo de Joy Singh

En appliquant tous ces conseils, tu arriveras déjà à faire diminuer la consommation électrique.

Pour savoir si tu es dans le bon, voici un tableau des consommations moyennes en Wallonie en 2022. En fonction du nombre de personnes dans le ménage et la situation du logement, tu peux vérifier si tu es plutôt dans le bon… ou pas (les prix, sont à titre indicatif sur base d’une moyenne en Belgique en septembre 2022).

Énergie verte

Auto-production

Panneaux photovoltaïques

C’est la raison pour laquelle, je considère mon autonomie en électricité moyenne. Je ne produis pas d’électricité. Principalement pour 2 raisons :

  1. Avec ma compagne, nous avons décidé de miser dans un premier temps sur une réduction de la consommation. Notre objectif est de réduire la consommation pour tendre vers 0. J’en parle déjà dans ma quête d’autonomie en chauffage, où le maitre mot a été d’abord d’isoler la maison, et puis de devenir auto-producteur de bois de chauffage. C’est pareil pour l’électricité… réduisons au maximum notre consommation, par la suite vérifions si c’est toujours intéressant de mettre des panneaux photovoltaïques.
    2. Les différentes taxes à l’encontre des propriétaires de panneaux me laissent un peu méfiant…

Eau-chaude / pompe à chaleur

Comme nous chauffons la maison uniquement au bois, il a fallu trouver une solution pour l’eau chaude sanitaire. 2 solutions s’offrent à nous :

  1. Panneaux solaires couplés à un boiler classique
  2. Le boiler thermodynamique –> pompe à chaleur + panneaux photovoltaïques pour compenser la petite consommation d’électricité

Au moment de la comparaison de ces deux solutions (juin 2020), les panneaux solaires étant très chères, le prix des deux options sont équivalents.

Nous avons donc choisi l’option 2, car il est possible de le faire en plusieurs étapes. D’abord installer le boiler thermodynamique et puis par après les panneaux photovoltaïques (qui n’arriveront jamais).

Le boiler thermodynamique utilise l’énergie de l’air extérieure pour chauffer l’eau. Il y a une petite consommation électrique, mais qui reste franchement limitée.

Afin d’optimiser l’installation, nous avons placé le boiler dans la salle de bain contre la douche. Ainsi, dès qu’on allume l’eau, elle est directement chaude. Pas de gaspillage d’eau. Tous les installateurs que nous avons contacté, nous l’ont déconseillé… le boiler quand il fonctionne fait du bruit. C’est vrai ! Mais ce n’est franchement pas dérangeant dans une salle de bain… et c’est tellement satisfaisant de ne pas voir à chaque douche ces litres d’eau partir aux égouts en attendant l’eau chaude. Souvent installé dans les caves, bien loin des installations nécessitant de l’eau chaude…

Fournisseur vert

Aujourd’hui, avec la libéralisation du marché de l’énergie, tu peux choisir ton fournisseur… alors autant choisir celui qui aura le moins d’impact sur notre futur ? Non ?

En FranceEn Belgique
Greenpeace a décidé de ne plus faire de comparaison dès 2020 suite aux différentes crises énergétiques.
Pour te faire une idée, voici un label qui peut t’aider dans ton choix.
Label VertVolt
Greenpeace sort chaque année un classement des fournisseurs verts
Classement 2021

Cociter, 1er du classement en Wallonie: 20/20

Cociter est mon fournisseur, c’est pourquoi j’en parle ici. Utilises les différents labels et classements pour te faire une idée.

Cociter c’est quoi?
Photo de Laura Penwll

Au départ, il y a, en Wallonie, des coopératives de production d’énergie éolienne. Ce sont donc des coopératives appartenant aux citoyens. L’objectif est de rassembler les citoyens autour d’un projet commun de construction éolienne pour une transition énergétique verte. Ces coopératives appartiennent aux citoyens coopérateurs qui prennent les décisions.

Nous avons ainsi les producteurs d’électricités vertes… mais l’idéal serait de pouvoir la revendre aux citoyens. C’est comme ça, que nait Cociter, un fournisseur 100% vert, 100% local.

Cociter appartient aux coopératives éoliennes de Wallonie. Il joue le rôle d’intermédiaire entre les coopératives (producteur d’électricité) et le citoyen (consommateur).

C’est dans cette logique que Cociter limite le nombre de clients à 12 000 (la capacité de production des coopératives). Il faut également être coopérateur (engagé dans la transition) pour avoir accès au fournisseur (minimum 1 part de 250 euros).

Les coopératives ont la possibilité de distribuer jusqu’à 5% de dividendes… mais ce n’est clairement pas leur objectif. La finalité sociale et environnementale prend le dessus. Les superprofits, ne les intéressent pas.

Pourtant, la conjoncture actuelle fait que tous les producteurs font d’importants profits, dont les coopératives éoliennes font partie. Vu la logique sociale et environnementale, les coopératives éoliennes décident que ces profits seront directement injectés dans Cociter pour faire baisser le prix au client/coopérateur (pendant que d’autres fournisseurs préfèrent reverser des milliards à leurs actionnaires ou d’augmenter le salaire du patron).

Ainsi, Cociter a décidé de fixer le prix de l’énergie à 30 cents/kWh alors que la moyenne actuelle se situe entre 50 et 60 cents/kWh en Belgique.

Le modèle Cociter a montré toute la force d’une coopérative. La boucle est bouclée… Elle a atteint les 12 000 clients le 1er octobre 2022. Il n’est donc plus possible de devenir client Cociter.

Si tu veux rejoindre le mouvement, investi 1 part dans une coopérative éolienne afin de soutenir les projets et construire de nouvelles éoliennes. Ainsi Cociter pourra accepter de nouveaux clients… peut-être toi ?

En résumé, Cociter c’est:

  • une Coopérative citoyenne – elle appartient aux citoyens, c’est eux qui décident
  • Tourné vers la transition énergétique verte
  • sans faire de superprofits
  • c’est le client/coopérateur qui profite de prix justes.

Soutenons ces projets… c’est l’avenir d’un monde plus juste et plus vert.

Et puis, in fine, avec ce système, je détiens en tant que coopérateur une petite part des éoliennes et suis donc aussi producteur d’énergie.

Conclusion

Aujourd’hui, je n’ai pas atteint l’autonomie en électricité. Je suis toujours raccordé aux réseaux. Néanmoins, grâce à la réduction de nos consommations et du choix du fournisseur, le chemin vers cette autonomie est déjà bien tracée.

Soutenir Cociter est pour moi important. Je n’ai de ce fait pas encore franchi le pas des panneaux photovoltaïques.

Cette crise énergétique de 2022, nous montre que les choix justes, éthiques et en faveur de l’environnement sont porteurs. La sobriété énergétique et le choix d’un fournisseur citoyen fait que nous subissons bien moins la crise énergétique et la hausse des coûts de l’énergie que la plupart des citoyens.

Il n’est pas trop tard pour t’engager dans cette voie.

Shopping cart
There are no products in the cart!
Continue shopping