Planifier son voyage

Vous avez trouvé votre itinéraire idéal? Et vous avez préparé votre matériel? Tout est bon? Il est temps de planifier votre voyage.

Combien de kilomètres par jour?

Sans enfants!

Vous connaissez votre parcours, vous pouvez maintenant le saucissonner en étapes. Estimer votre kilométrage journalier n’est pas évident. Cela dépend de beaucoup de paramètres parfois imprévisibles. Vous devez bien les avoir à l’esprit pour ne pas sur-estimer vos capacités:

  • votre forme générale et celle du jour
  • la météo
  • le dénivelé
  • l’état de la route
  • le poids des bagages

Je ne vais pas détailler ces différents paramètres… d’autres l’ont déjà très bien fait. Merci à Pierre et Morgane.

Je vais tout de même développer un peu plus le voyage avec enfants… Pierre et Morgane n’en parlent pas sur leur site… ils n’ont peut-être pas encore d’enfants.

Et avec des enfants?

Le voyage à vélo avec enfants est encore plus compliqué à prévoir et à planifier. Il est évident que vous ne ferez pas le même nombre de kilomètres avec enfants que sans. Vous devrez prendre en compte quelques paramètres en plus:

  • pause pour les gouters, et autre casse-croutes
  • les enfants (en bas âge) sont assis tout le temps sans bouger… ils n’apprécieront pas rester dans cette position toute la journée pendant 8-10h… il me semble que 5-6h, c’est déjà beaucoup.
  • la vitesse devra être adaptée. Maximum 15 kilomètres/heure me parait bien.
  • ajoutez plus de journées de pause pour laisser les enfants se dégourdir les jambes.

En pratique, ça donne quoi?

Sans enfants

Lorsque nous avons des bagages et que nous passons la nuit en tente,… nous prévoyons au tour des 100km/jour. Un peu plus quand ça roule bien, un peu moins, s’il y a un peu de dénivelés par exemple. Avec une moyenne de 100km/jour, nous roulons entre 7 et 8 heures. Après, nous sommes sportifs tous les deux ;).

Le tout est de sentir ce dont vous vous êtes capable.

Avec les enfants

Comme dit précédemment, personnellement, nous ne dépassons pas les 60 km pour 1 journée. C’est déjà pas mal. Cela prend nettement plus de temps, il faut s’arrêter souvent pour manger, faire des pauses plus longues pour les laisser marcher et jouer. Et puis au delà, les enfants risquent de commencer à s’ennuyer sur le vélo. En tout cas, tant qu’ils ne roulent pas eux-même.

Et sur la totalité du parcours, ça donne quoi?

  • Vous avez l’itinéraire de votre voyage
  • l’estimation de vos kilomètres à parcourir chaque jour
  • vous aurez ainsi une idée de combien de temps durera votre voyage.

Pour moi, il est important de prévoir des moments tampons… Pour notre voyage d’Alsace à Liège nous avons intégré 1 journée de pause pour 6 jours sur le vélo. Il peut arriver que durant le trajet, vous ayez un pépin… mécanique, météo catastrophique, blessure,… la journée tampon, permettra de rouler pour rattraper un retard ou pour se reposer,…

Pause avec les Macrales à Vielsalm pour la fête Nationale

L’erreur à ne pas commettre est d’avoir un itinéraire de 600km, de prévoir de rouler 100km/jour sur 6 jours… le moindre couac et vous seriez obligé d’interrompre votre voyage et ne pas pouvoir aller au bout. Ce qui serait franchement décevant et décourageant pour la suite.

Tout prévoir…

Dans les moindres détails

Si vous êtes précis, vous pourrez ainsi cocher exactement les villes étapes où vous passerez la nuit. Et ainsi vous pourrez même réserver votre logement/camping à l’avance. Pas de place à l’improvisation, vos journées sont bien calibrées et calculées.

Cette façon, ne laisse pas beaucoup de place aux imprévus. Il faut donc les inclure dans vos calculs.

Nous utiliserons cette façon de faire pour nos voyages avec les enfants. Être sûre d’avoir un endroit où dormir avec les enfants, c’est quand même mieux, en tout cas à cet âge (moins de 5 ans).

Avec plus d’improvisation

Ce que j’aime le plus, c’est de rouler au feeling… ne pas prévoir. C’est ce que nous avons fait pour notre voyage d’Alsace à Liège. Nous avions notre itinéraire, mais c’est tout. Nous voulions rouler, comme nous voulons, jusqu’à ce que la fatigue nous dicte de nous arrêter. Chaque soir, nous cherchions donc un endroit où bivouaquer pour la nuit. Cela permet d’être plus souple et de ne pas devoir trop calculer ou se dépêcher en cas de retard. Certains jours, nous faisions 110 km sur un parcours très roulant et d’autres jours moins de 90 km car beaucoup plus vallonnée.

Comment arriver à votre lieu de départ et/ou d’arriver?

C’est la grande question pour ce genre de voyages. D’instinct, j’ai envie de dire en train… mais c’est pas toujours évident de prendre le train quand on a une remorque pleine de matériel… :/

C’est un paramètre à prendre en compte pour vos choix de votre ville de départ et d’arriver.

Aller vers notre ville départ en voiture avec des amis, peut-être une option et une issue de secours dans ce casse-tête. Passer un week-end avec eux pour ensuite les laisser rentrer en voiture pendant que nous démarrons notre voyage à vélo.

Quand voyager?

Le choix des dates est à réfléchir également.

Bien sûre, j’ai envie de vous dire que ce qui va primer c’est votre emploi du temps, vos disponibilités,… C’est évident!

Vous avez déjà choisi votre itinéraire pour le rendre le plus sympas possible en passant par des lieux stratégiques, beaux, incontournables,… ces lieux rendront votre voyage agréable et motivant. Si en plus, vous arrivez à calquer votre voyage sur des fêtes locales, cela le rendra encore plus inoubliable. Pensez aux fêtes nationales et fêtes locales, elles pourront pimenter ce voyage.

Attention tout de même à ces fêtes qui pourraient aussi vous ralentir… renseigner-vous avant de traverser une région.