Vous allez me dire, encore un livre sur l’écologie…

C’est vrai. Mais clairement, ce livre a tout pour vous convaincre d’agir maintenant. Malgré un sujet déjà traité dans tous les sens, on en apprend encore.

Qui est Hugo Clément?

Hugo Clément est journaliste d’investigation et militant pour le bien-être animal et pour l’écologie. On le voit beaucoup dans les médias et les réseaux sociaux au cœur de nombreuses luttes.

C’est le deuxième livre d’Hugo Clément après un très bon « Comment j’ai arrêté de manger les animaux ». On retrouve tout de suite son écriture légère et fluide.

C’est des années d’investigation et de nombreux reportages, qui sont repris dans ce livre, où il nous emmène dans plusieurs pays avec ses différentes luttes locales, mais à conséquences planétaires.

Ce qu’on trouve dans le livre

  • Les premiers chapitres nous emmènent dans les villages poubelles d’Asie et d’Afrique où atterrissent nos déchets européens (Pour en découvrir plus sur les villages poubelles).
  • On découvre ensuite la chasse au Totoaba au Mexique un gros poisson surnommé la cocaïne des mers. Cette chasse aura des conséquences sur d’autres espèces menacées. Selon le WWF, 40% des animaux serait capturés de manière involontaire.
  • Hugo clément va faire un tour par ces glaciers dont la disparition aura de lourde conséquences sur le monde entier.
  • Vous découvrirez également le massacre des dauphins aux Iles Féroé,
  • Le remplacement des forêts ancestrales par des monocultures de Douglas dans le centre de la France, le tout sous label PEFC :/
  • La chasse au lynx en France, le tout sous contrôle du lobbys des chasseurs.
  • Un petit tour également en Australie pour découvrir l’une des plus grandes mines de charbon au monde… dont l’extension est prévue
  • Puis nous irons en Espagne pour la chasse aux requins.

Ce tour du monde se fait au contact des militants sur place mais aussi au cœur et au contact des acteurs de ses catastrophes.

Le livre n’est pas là pour vous déprimer, mais est porteur d’espoir. Cet espoir du changement qui se met en place, (trop lentement pour le moment). En le refermant, vous aurez envie de vous engager dans les associations physiquement et financièrement, et tant mieux, ils en ont besoin. Vous aurez aussi envie de ne plus produire de déchets (plastiques), favoriser la réparation, diminuer vos consommations, limiter la consommation d’animaux, manger bio, local, acheter « made in » à coté de chez soi, etc,…

Le titre provocateur du livre est bien choisi… plus de doutes, nous entrons dans une guerre écologique et c’est nous qui en sommes les acteurs et qui pourrons provoquer les changements. Alors que les catastrophes s’enchainent et s’intensifient. Dans quelques années il sera trop tard.

Résumé de l’éditeur

Nous savons que l’Humanité fait face au plus grand défi de son histoire. Nous savons que les écosystèmes dont nous dépendons menacent de s’écrouler. Nous savons qu’il y a urgence. Le doute n’est plus d’actualité.
Chaque jour, au coin de la rue ou à l’autre bout de la planète, un nouveau front s’ouvre. Partout, des femmes et des hommes ont décidé de se lever pour sauver ce qui peut encore l’être, ou pour poser les bases d’un nouveau monde. Qu’ils soient scientifiques, activistes, militaires, ou lanceurs d’alerte, ils mettent toutes leurs forces dans la bataille.
Leur victoire sera la nôtre, leur défaite aussi. Allons renforcer leurs rangs. Unissons-nous pour faire basculer la balance du bon côté. Ensemble, nous pouvons remporter cette nouvelle guerre mondiale. »

Auprès de celles et ceux qui s’engagent sur le front de l’environnement, Hugo Clément dessine une carte stratégique des actions à mener.
La Terre restera-t-elle une planète habitable pour notre espèce ? Tel est l’enjeu de notre dernier combat.

Hugo Clément est journaliste, engagé dans la défense de l’environnement. Il produit et anime la série documentaire Sur le Front
(France Télévisions), et a publié Comment j’ai arrêté de manger les animaux (Seuil, 2019).

Infos du livre

  • De Hugo Clément
  • 216 pages
  • Paru en octobre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *