Après une journée chez les grands-parents d’Audrey et un bref passage au cortège des Macrales de Vielsalm, nous nous remettons en route pour Liège. Le trajet se fera sur la route un peu plus de la moitié du parcours. A partir de Rivage la piste cyclable nous amènera jusque Liège. La portion de route n’est pas trop problématique, il y a très peu de circulation sur cette partie en plus d’être un dimanche (et lendemain de jour férié). De Rivage jusque Liège le RAVeL de l’Ourthe est magnifique, entièrement sur site protégé. Nous faisons régulièrement des balades sur ce RAVeL.

Paysage du voyage à vélo Alsace-Liège

Rituel du matin : Petit déjeuner Brosser les dents Replier la tente Remballer toutes les affaires et tout caser dans la remorque et les sacoches. Nous sommes rodés maintenant ! Nous la connaîtrons par cœur cette tente et le Tétris dans la remorque. A Darscheid, nous regagnons comme prévu une piste cyclable, le parcours devient plus agréable et après 25km nous arrivons à Gérolstein pour une pause et un dernier ravitaillement en Allemagne. C’est donc aussi la dernière journée où nous allons manger le pain allemand, un peu acidulé… il faut s’y habituer. C’est aussi la fin des Toffifee… nous faisons une

Paysage du voyage à vélo Alsace-Liège

Encore un peu de chemin plat le long du Rhin, et une halte pour des courses à Goppard. Nous avions alors 2 options… : continuer jusque Koblenz sur l’Eurovélo 15 pour ensuite rejoindre la piste cyclable le long de la Moselle jusque Treis-Karden pour affronter notre première difficulté de la journée. ou quitter l’Eurovélo 15 bien avant Koblenz, à Goppard pour rejoindre la Moselle en escaladant une côte. En gros, c’est plus court mais cela nous ajoute une montée conséquente pour la journée. Après 3 jours de plat… nous avions envie de changement et avons choisi l’option 2. Les courses terminées

Paysage du voyage à vélo Alsace-Liège

Nous avons passé une très bonne nuit sur la digue qui sépare la plaine du Rhin. Le soleil se lève et on se réveille doucement. Le petit déjeuner sera pris sur la butte avec cette vue imprenable à 360° à observer la faune du coin. On se remet en marche doucement. Rangement des affaires, remballer la tente, et tout mettre dans les sacoches et la remorque. Notre quotidien du matin pour quelques jours. Pour ce départ, pas de voitures à l’horizon, pas même de civilisation… à part les cyclistes, il n’y a pas grand chose… c’est calme. Le décor va

Paysage du voyage à vélo Alsace-Liège

Nos quittons notre petit nid douillet parmi les moustiques pour prendre le petit déjeuner un peu plus loin… Il fera chaud, très chaud … la canicule se renforce. Nous décidons donc de changer nos plans de départ. Voici notre programme pour les jours à venir: Nous allons nous lever tôt (7-8h) pour rouler le matin (avec une petite pause collation en milieu de matinée). Faire une pause à midi pour dîner, Rouler encore un peu Avant de trouver un endroit chouette pour se protéger des chaleurs du début d’après-midi. Nous allons y rester plusieurs heures. Faire une sieste et idéalement

Paysage du voyage à vélo Alsace-Liège

C’est parti pour la première étape de ce périple. Nous sommes excités et impatients… Un rêve va se réaliser. Lundi matin nous préparons nos affaires. Nous dînons une dernière fois avec nos amis qui retournent en Belgique avec la voiture. Départ : lundi après-midi… go, go, go ! Le soleil tape déjà fort… une semaine de canicule s’annonce ! L’objectif de la journée : rejoindre le Rhin et commencer à le longer sur quelques kilomètres. Actuellement, nous sommes dans ma maison d’enfance à Riedseltz, petit patelin de 1000 habitants tout près de Wissembourg (7600 habitants, c’est nettement mieux, mais toujours pas connu!). Quoi qu’il

Comment est venue l’idée de ce voyage? En fait, c’était plutôt une évidence pour moi. J’ai passé mon enfance en Alsace (France) pour migrer à 18 ans à Liège (Belgique). Vélophile depuis presque toujours (mes parents m’ont très vite initié à la balade familiale à vélo les week-ends), j’ai donc l’idée de rejoindre ces deux régions à vélo. J’ai essayé de convaincre des amis de le faire avec moi et j’ai failli le faire seul en 2012. Il faudra attendre de nombreuses années et une compagne prête à le faire avec moi pour que je me lance à 32 ans.